Penser (avec et par) le tourisme.

La question du tourisme est devenue centrale dans les sciences humaines et sociales, tout comme le tourisme constitue des enjeux multiples pour les sociétés humaines. D’une part, une réflexion renouvelée est engagée sur l’objet même appelé « tourisme » dont la place se transforme dans les sociétés humaines, notamment avec la mobilité individuelle accrue, les technologies spatiales numériques nouvelles et l’argumentation touristique que de plus en plus d’acteurs mobilisent. D’autre part, les chercheurs croisent les manifestations du touristique dans leur travail sur d’autres objets de connaissance. Le tourisme devient alors non pas seulement objet, mais moyen pour une autre perspective sur les phénomènes sociétaux. D’où la double intention du séminaire : penser le tourisme d’une part comme objet changeant dans la société, mais aussi penser avec et par le tourisme afin d’éclairer les enjeux sociétaux contemporains.

Dans le même temps, c’est aussi le développement d’une perspective critique sur les discours actuels portant sur le tourisme ainsi que les projets, qu’il s’agisse du développement durable, le tourisme solidaire ou les études de marché, que nous devons réfléchir. En effet, les discours sur le tourisme – provenant de multiples actants dans le champ politique, médiatique, scientifique, entrepreneurial, société civile etc. – sont porteurs de mythes, d’approximations, d’intérêts, de conflits etc. qu’il s’agit de réfléchir. Cette tâche qui ancre les sciences sociales dans des relations dialogiques avec les autres champs de la société, non dans une supériorité a priori, est indispensable si l’on veut que le savoir développé serve à quelque chose.

Ce séminaire de recherche se focalise sur les problèmes théoriques, méthodologiques et épistémologiques que pose le tourisme à la recherche scientifique en sciences sociales. Il identifie les enjeux de connaissance scientifique, soulève des questions, pose un regard neuf sur ce phénomène complexe qu’est le tourisme.

Le séminaire est organisé par le Centre de Recherche Interdisciplinaire sur le Tourisme de l’IUKB, Sion, en collaboration avec le département de géographie de l’UNIGE, de la faculté des géosciences de l’UNIL ainsi que le département de l’histoire de l’UNINE. Dans un contexte inter- et trans-disciplinaire, les représentants de plusieurs disciplines seront invités à présenter leurs recherches. Ce séminaire propose deux formats différents : une rencontre régulière et une journée d’études, à l’IUKB, en fin d’année, pour permettre aux doctorants de présenter leurs travaux.

Programme des conférences 2012 – 2013. 

 

13 mars 2013 (Université de Lausanne : 14h – 18h)

Orvar LÖFGREN (anthropologue, Lund University) :

Learning how to be a tourist. Questionning mobilities.

 

22 mai 2013 (Université de Genève : 14h – 18h)

Sébastien ROUX (sociologue, EHESS) :

La fabrique de l’indignation. Généalogie du tourisme sexuel.

Jean-François STASZAK (géographe, Université de Genève) :

Les processus d’érotisation dans l’imaginaire exotique. De la peinture orientaliste au tourisme sexuel.

 

27 juin 2013 (IUKB : 9h – 18h)

Doctoral workshop

Des problématiques touristiques en quelques thèses

Résumé

La question du tourisme est devenue centrale dans les sciences humaines et sociales, tout comme le tourisme constitue des enjeux multiples pour les sociétés humaines. D’une part, une réflexion renouvelée est engagée sur l’objet même appelé « tourisme » dont la place se transforme dans les sociétés humaines, notamment avec la mobilité individuelle accrue, les technologies spatiales […]

Pour faire référence à cet article

"Penser (avec et par) le tourisme.", EspacesTemps.net, Brèves, 04.03.2013
http://www.espacestemps.net/articles/penser-avec-et-par-le-tourisme-2/